Avant de commencer la course, il est nécessaire de connaître l’environnement. Le terrain doit être fixé en fonction des règles et de l’environnement. Selon le type de course, ses caractéristiques sont définies. Pour le patinage de vitesse, le design est complètement différent du reste des sports.

Conception du terrain

Le patinage de vitesse se joue sur des pistes de glace. Généralement, on choisit un pays où les chutes de neige sont plus élevées et où les sols sont recouverts de neige la plupart du temps. Pour les pays où les chutes de neige sont faibles, des terrains secs sont aménagés pour l’entraînement et les courses sont mises en place en aménageant des pistes de glace artificielle avec des refroidisseurs. Les Jeux olympiques organisent ce sport en hiver pour créer de la glace pour le patinage.

Dimensions du terrain

La piste est faite de glace et est de type circuit fermé qui peut être circulaire ou de toute autre forme typique. La longueur de la piste peut varier en fonction du niveau du sport pratiqué. Le niveau de départ est de 111mts. C’est une course à sens unique avec une position de départ et une ligne d’arrivée. Le deuxième niveau est plus long que le précédent. De même, la longueur continue à augmenter de 111mts à 5000mts selon les souhaits des juges.

La plupart des compétitions n’ont jamais les mêmes distances. Ils peuvent varier d’un concours à l’autre et ne peuvent pas non plus être garantis. C’est le choix des juges ou les règles du sport, mais les longueurs des Jeux Olympiques internationaux sont les suivantes –

  • Le 500 mètres (4,5 tours) est le sport de longueur la plus courte pris comme point de départ pour l’échauffement.
  • 1000 mètres, soit 9 tours pour donner aux patineurs l’esprit des rondes finales.
  • Le 1500 mètres, soit 13,5 tours, est le plus long et le dernier tour de la compétition.

Le vainqueur sera pris en compte en fonction du temps nécessaire pour franchir la ligne d’arrivée. Il est obligatoire que les niveaux soient conçus avant l’annonce de la course et que la piste soit prête pour la course. Les durées prévues doivent être discutées par tous les juges et finalisées. Parfois, pendant l’entraînement, la longueur de la piste varie.

felis dolor. neque. commodo sem, libero risus. risus ut Sed