Les boules de pétanque, aussi connus sous le nom de boules à gazon, est un jeu impliquant des boules – des objets presque sphériques en forme de billes avec des côtés aplatis et un biais de poids – et des cochonnets (une plus petite boule, cette fois de forme sphérique), dans lesquels les premiers sont roulés (joués) vers le dernier sur le vert de bowling. Il peut être joué à l’intérieur ou à l’extérieur sur des surfaces gazonnées ou artificielles et sur des terrains plats ou convexes. Il a une longue histoire qui remonte au moins au 13ème siècle et peut-être plus tôt, avec le plus vieux vert de bowling au monde – le Southampton Old Bowling Green – qui remonte à 1299.

Il a eu quelque chose d’une histoire colorée trop comme il a été vu par les monarques britanniques tels que Edward III, Richard II et Henry VIII interdit les premières versions du jeu de peur qu’il interfère avec la pratique du tir à l’arc de leurs troupes.

Le premier ensemble de règles, le « Manual of Bowls Playing », a été publié en 1864 par un marchand de coton de Glasgow nommé William Wallace Mitchell et a formé la base des règles du jeu comme nous le connaissons aujourd’hui. Peut-être en raison des règles de Mitchell, la maison du jeu moderne est toujours en Ecosse avec le World Bowls Centre situé dans sa capitale Edimbourg.

Règles de la pétanque : Comment y jouer ?

Objetif du jeu

Le but du jeu est simple : rouler vos boules le plus près possible du cochonnet et s’assurer qu’une ou plusieurs de vos boules sont plus près du cochonnet que celles de votre adversaire.

Joueurs et équipement

L’équipement nécessaire pour commencer à jouer à la pétanque est aussi relativement simple, à commencer par la surface de jeu de niveau (ou convexe pour le vert couronne), les tapis de sol et le cochonnet. Les joueurs ont aussi généralement besoin de chaussures à semelles plates et d’un jeu de boules.

Les boules elles-mêmes sont disponibles dans une variété de tailles, mais ils pèsent généralement environ 1,5 kg et ont un biais de poids, de sorte qu’ils roulent dans une trajectoire courbe, dont le jugement précis est le plus grand défi du jeu.

Le vert de bowling est généralement divisé en « patinoires » individuelles dans lesquelles les parties se jouent en simples (un joueur contre un autre), en paires (deux contre deux), en triples ou en quatre. Les patinoires ont une largeur de 4,3 à 5,8 mètres et une longueur de 31 à 40 mètres. Il y a un fossé à chaque extrémité du vert qui doit être assez large pour que les boules puissent y tomber s’ils l’atteignent.

Notation

Un point est accordé au joueur ou à l’équipe dont la boule est le plus près du cochonnet à la fin d’un tour (ou « fin »). Si un joueur ou une équipe a plus d’une boule plus près du cochonnet que ses adversaires, il marquera le nombre de points correspondant.

Gagner la partie

Le nombre de points requis pour gagner un match varie d’une compétition à l’autre, mais généralement, le premier joueur ou la première équipe à atteindre 21 points ou à avoir accumulé le plus grand nombre de points après 18 ou 21 manches est déclaré gagnant.

Alternativement, les joueurs peuvent jouer des « sets » où le premier à marquer – par exemple – sept points gagne un set et le vainqueur général est le premier à cinq sets (ou un nombre convenu).

Règles de la pétanque

  • Le choix du joueur ou de l’équipe qui jouera en premier est déterminé par le tirage au sort d’une pièce de monnaie, après quoi le premier quilleur (le meneur) place son tapis et roule le cochonnet sur le vert.
  • Le cochonnet doit parcourir au moins 23 mètres pour être « en jeu » et est déplacé au centre de la patinoire une fois qu’il s’est immobilisé.
  • Les joueurs se relaient ensuite pour jouer, les points étant marqués par chaque boule qui est plus près du cochonnet que la boulele plus proche de l’adversaire.
  • A la fin d’une extrémité, le jeu reprend dans la direction opposée (c’est-à-dire à partir de l’extrémité à laquelle le vérin s’était précédemment arrêté).
  • Les boules qui tombent dans le fossé ne sont pas pris en compte, aussi près que le cochonnet puisse être du fossé, à moins qu’ils ne touchent le cochonnet avant de s’y engager. Dans ce cas, ils sont toujours classés comme étant en jeu.
  • Si le cochonnet est projeté dans le fossé à l’intérieur des limites latérales de la patinoire, il est toujours « vivant » et en jeu. S’il franchit la limite latérale de la patinoire (que ce soit dans le fossé ou non), une  » impasse  » est déclarée et la fin est rejouée sans qu’aucun score ne soit compté.
  • C’est permis – et souvent très amusant ! – de frapper les boules des autres joueurs avec les vôtres dans le but d’obtenir un avantage stratégique.
Fermer le menu
venenatis Donec vulputate, Nullam pulvinar dolor. Lorem odio commodo consectetur mi,