L’équitation comprend trois disciplines : l’endurance, le saut d’obstacles et le dressage. Chaque discipline comporte des épreuves individuelles et par équipe.

Endurance

Dans cette discipline, on teste les capacités du cavalier à cheval ainsi que sa forme physique, son potentiel et son endurance. Pour chaque tour, un temps limite est fixé pour une certaine distance avec des divisions de poids, de sorte qu’aucun cavalier n’a d’avantage. Pour l’épreuve par équipe, chaque groupe comprend quatre cavaliers et le classement se fait sur la base de l’équipe qui termine la première la ronde.

Les pistes sont ici des pistes de cross-country. Elle comprend des obstacles naturels et quelques obstacles artificiels comme des collines, des fossés ou des bords. Le coureur qui parvient à franchir toutes les barrières du tour dans un temps minimum est classé plus haut. Il y a des prix pour le cheval qui franchit la ligne d’arrivée en meilleure condition par rapport aux autres chevaux.

Saut d’obstacles

Dans cette discipline, on teste l’habileté du cavalier à se coordonner avec le cheval ainsi que l’habileté du cheval à sauter par-dessus les obstacles selon l’ordre du cavalier. Cette discipline comporte de huit à douze obstacles, dont des fossés, des murets et des barres parallèles.

Le duo, c’est-à-dire le cavalier et le cheval, qui complète le tour avec le moins de pénalités et dans le minimum de temps, est le gagnant.

Points de pénalité

Si le cheval du cavalier n’est pas prêt à franchir un obstacle et à terminer le tour, des fautes de temps (une par seconde) sont attribuées comme points de pénalité. Toute infraction entraînera des pénalités et une déduction de points sur le score final.

Ici les cavaliers doivent faire une passe avec sagesse car ils doivent faire deux passes et celui qui aura le plus de points sera directement promu en finale. Le cavalier et le cheval avec le temps le plus court gagne mais en cas d’égalité, le cavalier doit faire une passe supplémentaire pour briser l’égalité.

L’objectif est de terminer le tour dans le temps le plus court sans renverser ou manquer une barrière ou s’écarter de la séquence du tour. Seuls quatre coureurs peuvent jouer en équipe et celui qui obtient le score le plus bas doit quitter le sport. Finalement, l’équipe qui réalise la meilleure performance dans le temps le plus court est couronnée comme l’équipe gagnante.

Dressage

Cette discipline est aussi appelée le ballet équestre car les cavaliers et leurs chevaux sont jugés par cinq juges pour la précision de leurs mouvements, leur calme, leur souplesse et leur flexibilité. Ici, on juge la forme du cheval et son enthousiasme à exécuter chaque élément avec un minimum d’incitation et de motivation de la part du cavalier.

Piste

La ronde de dressage se déroule dans une zone de 60 X 20m sur sable où les chevaux doivent exécuter une séquence de mouvements. Les mouvements des deux premiers tours sont obligatoires tandis que le troisième tour est le tour de style libre. Au troisième tour, le cavalier choisit un programme individuel qui est mis en musique.

Il est conseillé au cavalier de rester détendu et en contrôle. Sur la base des critères mentionnés ci-dessus, les juges attribuent à chaque cavalier des points de 0 à 10 pour chaque élément exécuté et finalement le cavalier ayant obtenu la note la plus élevée gagne.

Équipe

L’épreuve par équipe se déroule d’abord pour le dressage. Quatre cavaliers forment une équipe et celui qui obtient le score le plus bas doit quitter le sport avant que le total ne soit additionné. Finalement, l’équipe avec le plus haut pointage gagne et les cavaliers avec les meilleurs pointages pour l’épreuve par équipe se qualifient pour l’épreuve individuelle.

ut tempus consectetur elit. id venenatis, ultricies sem,