Le Pilates est un entraînement intense – chaque exercice exige une connexion corps-esprit totale avec des instructions spécifiques qui doivent être exécutées correctement pour rendre la routine la plus efficace possible. Depuis que j’ai travaillé avec des centaines de clients Pilates, j’ai compilé une liste de ce qu’il faut faire et ne pas faire pour limiter les distractions et améliorer vos séances !

Entendre quelqu’un dire qu’il ne peut pas faire un exercice, c’est comme des clous sur un tableau noir dans le studio de Pilates. Un bon instructeur construit des programmes ou choisit des exercices spécifiques en fonction du niveau de compétence du client et ne devrait jamais donner à un client un exercice dont il n’est pas physiquement capable. L’objectif est de défier et de faire progresser un client à chaque séance.

Le Pilates exige du progrès, pas de la perfection, et être « bon » au Pilates prend du temps et est bien plus qu’un simple exercice à faire dès le premier essai. Un exercice n’est peut-être pas parfait du premier coup, mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas le faire. Essayez donc, et si vous avez vraiment des difficultés, demandez une modification (bien que la plupart des instructeurs vous en aient déjà suggéré une).

À FAIRE : Concentrez-vous sur la connexion corps-esprit

Le Pilates exige une connexion intense entre le corps et l’esprit pour exécuter chaque mouvement. Engager l’esprit autant que le corps physique est important pour obtenir les meilleurs résultats d’un programme de Pilates. Les clients devraient visualiser leurs muscles et leurs os en train de travailler ensemble à leur engagement physique pour produire des mouvements précis plutôt que de compter sur l’élan, la vitesse par des exercices ou une forme incorrecte.

Notre corps est en constante évolution, tout comme votre pratique du Pilates.

À NE PAS FAIRE : Attendez-vous à une perte de poids dramatique

Le Pilates vous rend plus fort que maigre. Et les instructeurs se spécialisent dans le mouvement et la flexibilité, de sorte que votre objectif principal pendant le cours ne devrait pas être de perdre du poids. Ce peut être l’un de vos objectifs, mais pas le plus important.

Le Pilates déchiquetera vos muscles, renforcera votre tronc et bâtira votre force corporelle totale, mais le Pilates ne peut pas garantir une perte de poids dramatique – cela vient d’un changement global de style de vie, que le Pilates va grandement améliorer.

À FAIRE : Soyez cohérent !

La cohérence est la clé. Lors de votre première déclaration, réservez deux heures par semaine que vous pourrez consacrer à votre programme de Pilates. Plus vous pratiquez le Pilates, plus votre corps réagira rapidement. La mémoire musculaire s’installe et le corps développe une connexion plus profonde avec l’exercice. Bientôt, vous remarquerez des changements tels que l’engagement de votre corps dans vos tâches quotidiennes, une amélioration significative de votre posture et une réduction des douleurs corporelles.

Défie les abdominaux à soulever les jambes et les hanches en étirant la colonne vertébrale, les jambières, les mollets et les pieds.

À NE PAS FAIRE : Comparez-vous aux autres

Chaque personne est différente. Le Pilates est un voyage personnel, ne soyez donc pas jaloux des capacités de quelqu’un d’autre dans la salle. Tous ceux qui pratiquent le Pilates, même les instructeurs de Pilates, ont des jours où il est difficile de faire un certain exercice. Le corps change tous les jours, il est donc important d’écouter les vôtres et de ressentir ce qui se passe pendant chaque exercice.

À FAIRE : Engagez vos fessiers

Lorsque vous pratiquez le Pilates, une règle de base très importante est toujours d’engager vos fessiers ! L’engagement des fesses aide à maintenir le bassin dans sa position correcte pendant chaque exercice, ce qui est crucial pour une bonne forme et aide à maintenir la connexion avec les muscles moteurs (intérieur des cuisses, rectus et abdomen transversal, obliques internes/externes et ischio-jambiers), ce qui élimine la pression sur le bas du dos ou la colonne. Chaque fois que vous sentez un exercice ab dans le bas du dos au lieu de vos abdominaux, essayez à nouveau, mais la prochaine fois, serrez vos fesses !

Fermer le menu